Commémoration du 19 mars 1962

Une cérémonie du souvenir du 19 mars 1962 s’est tenue samedi 19 mars dernier au monument aux morts de notre Ville.

Nous nous étonnons de constater que les membres de notre groupe n’y ont pas été invités. Or la présence de nombreux conseillers de la majorité semble bien indiquer que l’invitation leur a été transmise. Ce type de manifestation constitue un hommage aux victimes et aussi un devoir de mémoire qui ne doit exclure personne. Tous les représentants des châteaulinois au conseil municipal y ont leur place.

Regrettant vivement cette situation, nous avons transmis notre étonnement à Mme Nicolas.

Publicités

Aménagement du quartier de la gare : apporter vos réactions et vos propositions.

Pages de CHATEAULIN_reunion_publique 23-10-2015-2 Pages de CHATEAULIN_reunion_publique 23-10-2015

La majorité municipale a pour projet un aménagement du quartier de la gare.

Lors de nos visites de terrain, les habitants nous ont fait part de leurs remarques sur ce projet et leurs inquiétudes. En conseil municipal et lors de la réunion publique du 23 septembre 2015 consacrée à ce projet, nous avons relayé vos demandes et vos remarques.

Aujourd’hui vous avez la possibilité de le faire directement à la Mairie. En effet, celle-ci met à la disposition des habitants le document portant sur le projet d’aménagement du plateau de la gare, en mairie ou sur le site de la commune (chateaulin.fr). Vous le retrouverez ci-dessous également, à visionner en ligne ou à télécharger.

N’hésitez pas à transmettre vos remarques, vos idées, vos inquiétudes et vos propositions par mail soit aux élus de notre groupe (capchateaulin@gmail.com) soit directement à la Mairie (mairie@chateaulin.fr).

Vous pouvez compter sur nous pour être vigilant sur ce projet et surtout pour être force de propositions pour le bien de la Ville et de ses habitants, et pour son avenir.

Commune nouvelle : la position de Cap Châteaulin

carte_ccpcp_largeLe conseil municipal du 10 septembre 2015 portait à l’ordre du jour une proposition de vœu de la majorité appelant le Préfet du Finistère à soumettre aux conseils municipaux de Port Launay et de Châteaulin la demande de création d’une commune nouvelle entre les deux communes.

Encore une fois, nous déplorons la méthode employée pour engager un débat aussi essentiel pour le territoire.

Le conseil municipal de Port Launay a voté, à la quasi unanimité, une délibération refusant la proposition de fusion avec Châteaulin, le 21 juillet 2015.

Nous déplorons le refus de la majorité châteaulinoise d’entendre et de prendre acte de la décision des représentants des habitants de Port-Launay.

Nous regrettons également la seule vision budgétaire et l’absence de projet proposé à la commune voisine par la majorité municipale châteaulinoise.

Cap Châteaulin a fait la proposition d’introduire dans le voeu des priorités de fond et des engagements. La majorité a refusé de les prendre en compte.

Nous sommes favorables au principe de création d’une commune nouvelle. Les enjeux sont multiples et considérables pour nos communes et pour les habitants : mutualisation des moyens et des équipements, préservation des services publics de proximité, aménagement concerté et équilibré du territoire, complémentarité avec le renforcement des compétences de la CCPCP.

Les réflexions sur cette question ne peuvent être réduites aux seules communes de Port-Launay et Châteaulin. C’est pourquoi Cap Châteaulin a fait la proposition d’étendre le débat aux communes partageant sur le territoire les intérêts communs et propices à la création d’une commune nouvelle.

La majorité municipale a décidé d’étendre son vœu à la seule commune de Saint-Coulitz. Cette décision n’est pas satisfaisante et ne reflète en aucun cas la démarche et les propositions émises par notre groupe. Au contraire, elle sème le trouble et compromet tout débat serein sur les enjeux de commune(s) nouvelle(s) sur notre territoire ; condition indispensable à un choix éclairé et partagé, sans forcer la main à quiconque. C’est pourquoi nous nous sommes abstenus.

Les positions des conseils municipaux doivent être respectées puisqu’aucune commune ne saurait en contraindre d’autres.